Wall Series (Danse/Art Performance)

Lieu : Coin St-Dominique et Bernard (Mile-End)

Dates : 5 et 6 septembre – 16h30 à 18h

Depuis sa cinquantaine, Sarah Bild réfléchit au corps vieillissant de la femme et, parfois, une lenteur extrême s’empare d’elle jusqu’au point de ralentir sa perception du temps. Elle plonge dans la notion de « stillness », mot anglais intraduisible en français, qui renvoie ici non pas à l’immobilité, mais à un état de pause qui respire. Par ce « stillness », elle découvre le silence par cet autre état de présence qui la met en lien direct avec une forme particulière d’éternel présent.

Avec Wall Series, elle travaille le long d’un mur extérieur en voyageant continuellement entre trois entités, soit sensation physique, perception du temps et environnement. In situ, elle laisse entrer le contexte urbain où elle vit. Elle teste son endurance, sa concentration et celle du public. Elle invite, presque comme un défi, les stimuli extérieurs à la marquer, à la dérouter et à la transformer lors de la performance.

Le temps, partenaire constant dans son travail, devient la maison dans laquelle elle habite.

Chorégaphie et interprétation : Sarah Bild
Crédit photo : Alice Cummings

Escouade de maintenance du monument (Art action)

Date : Samedi 15 septembre de 9h à 21h
Lieu : Quelque part, proche d’un monument, dans l’arrondissement du Centre-Ville (côté nord)…

Le Festival T/S se fait la plateforme d’une escouade d’entretien de l’espace publique qui agira furtivement lors du festival sur un monument public de Montréal.

La personne dirigeant l’Escouade de maintenance du monument a procédé à l’embauche de préposé.e.s à l’entretien. Opérant invisiblement tels les pouvoirs en place et ses agents subalternes, cette Escouade sera active pendant une journée entière. Ses activités d’entretien ménager visent à souligner l’ampleur des politiques d’hygiène publique qui témoignent d’un besoin compulsif de notre société de sauver les apparences, imposant le silence, l’homogénéisation et l’aseptisation de nos espaces et de nos êtres.

Sur l’île de Montréal, en tout temps, en tous lieux, le ménage fait son effet. Avec le temps, l’effacement des traces du passage du temps et des individus réduit au silence et à l’oubli les injustices ; l’entretien rigoureux du monument prenant la poussière colonise l’espace public, l’histoire et la pensée. Marchant dans Montréal, vous croisez un monument érigé en l’honneur d’une personne aux mains sales? Restez à l’affût! Cette Escouade tactique produira un contre-monument de propreté.

Conception de la performance : ?
Crédit photo : ?

Café Haptique / Haptic Café (Installation interactive)

Dates et lieux : 28 septembre de 18h à 21h (Café Les Oubliettes)
29 septembre de 18h à 21h (Café Cote R)

Que se passe-t-il si je ne peux ni voir ni entendre la voix de celui ou celle que je rencontre et vice-versa ? Quelles autres relations sont possibles ? C’est ce que propose l’installation interactive Café Haptique – Haptic Café en invitant chaque participant à être temporairement privé de sa vue et de sa parole. Écouter, ralentir… Le silence de l’anonymat, l’impossibilité de nommer et d’être nommé permettent de faire taire le bruit incessant d’un trop plein de stimuli. Toucher, sentir… L’identité usuelle s’évanouit au profit d’autres perceptions sensorielles pour réinventer son rapport à soi-même et à l’autre, pour échanger autrement.

Idéation et conception : Mélissa Raymond et Florence Figols
Crédit photo (en studio) : Florence Figols